Du côté de…

9 décembre 2009 par - DVD

QUEBEC

Histoire de rappeler CONGORAMA, les documentaires de Pierre Perrault et LES BONS DEBARRAS de Francis Mankiewicz.

GAZ BAR BLUESEt GAZ BAR BLUES écrit et réalisé par Louis Bélanger, moins percutant que POST MORTEM, confirme le talent d’un réalisateur que l’on s’obstine à ignorer en France. Cette chronique douce amère de la vie d’une petite station service, extrêmement bien jouée, abonde en détails touchants, cocasses ou pittoresques : le fils cadet, fasciné par la destruction du mur de Berlin qu’il regarde à la télévision, se rend en Allemagne pour photographier l’événement. Là, écoeuré par l’exploitation commerciale de l’événement, l’esprit de lucre qui règne en maître, il veut créer une association pour la Reconstruction du Mur et se fait expulser. Détail amusant, le film se passe à Québec mais fut tourné à Montréal

AUSTRALIE

UN PETIT SALUT A ROLF DE HEER

10 canoesUn film majeur vient de sortir, mais malheureusement pas en France… Il s’agit de TEN CANOES (traduit en français par 10 CANOËS, 150 LANCES ET 3 EPOUSES) sorti en Angleterre (zone 2 donc, tout à fait lisible sur n’importe quel lecteur), avec une belle copie et des sous-titres disponibles en anglais. TEN CANOES est un film qui m’avait enchanté quand je l’avais vu au MK2 Beaubourg, il y a deux ans. Sorti dans une indifférence quasi générale, à l’exception de Positif, il mérite d’être redécouvert comme d’autres films de Rolf de Heer, notamment la bouleversante CHAMBRE TRANQUILLE, admirable portrait d’une enfant handicapée.CHAMBRE TRANQUILLE

Film sur la culture aborigène, écrit avec le concours d’un des acteurs aborigènes les plus connus en Australie et interprété strictement par des Aborigènes, TEN CANOES n’a rien d’une œuvre didactique ou cérémonieuse. Partant d’un point de départ éternel – un homme convoite la femme de son frère – elle abonde en digressions farceuses, en allusions sexuelles, en plaisanteries parfois dirigées contre le spectateur. C’est un film d’école buissonnière, une fable aux rebondissements excitants ou émouvants qui respecte profondément la culture qu’elle fait revivre pour nous et pour certains des acteurs du film qui ont dû réapprendre à construire un canoë ou à chasser les œufs. Film parfois poignant, toujours étonnant, splendidement photographié, TEN CANOES doit être redécouvert.

The trackerJ’ai du coup revu THE TRACKER, chronique d’une chasse à l’homme. Un policier australien assisté de quelques blancs et d’un pisteur aborigène, traque dans le Bush un criminel. Chemin faisant, il va se livrer à des exactions et le pisteur va changer de camp. À plusieurs reprises Rolf de Heer utilise des procédés passionnants audacieux et déconcertants : les moments de violence ne sont évoqués qu’à travers des tableaux comme si le réalisateur avait peur de se laisser contaminer par cette violence. Jouant beaucoup sur des cadres très larges, il prend des distances au risque de glacer le propos.

Commentaires (5)

 

  1. Offerieexicky dit :

    Awesome blog, I just found in my email. Looking forward to see more.

    video gaming chair

  2. Francesca la Nomada dit :

    Bonjour,

    Je voudrais faire de la figuration, j’ai 62ans et besoin de gagner un peu de « sous’ episodiquement.
    Alors autant demander a un Metteur en scene et producteur dont j’aime les films et l’esprit.
    Je vis a Paris ou eventuellementa Aix en Provence.
    Tres cordialement,
    Francesca

  3. Catherine dit :

    Ha la la, il ne faut pas dire du bien des films comme ça, celà peut porter à conséquence…j’ai acheté (pas cher sur A..z.n) le dvd « Ten Canoes ».

    • Larry Dewaële dit :

      Il n’y a là rien à regretter alors, surtout si vous ne vous êtes pas ruinée… et plus encore si vous partagez notre enthousiasme pour ce film hors du temps et des modes. N’hésitez pas ensuite à regarder les bonus, qui reviennent sur l’aventure du film, un processus de création (en partie) collective qui a également été pour beaucoup des « acteurs » aborigènes une redécouverte de certains traits de leur culture.

  4. Larry Dewaële dit :

    Cent fois d’accord sur Ten Canoes de Rolf de Heer. Un des films les plus passionnants des dernières années, sorti effectivement presque à la sauvette et dans l’indifférence générale – sauf Positif, effectivement, qui m’avait décidé à me précipiter avant disparition aussi certaine que rapide. Jetez-vous sur le dvd si vous comprenez un tant soit peu l’anglais.

    D’autant plus d’accord avec Bertrand Tavernier que, si je ne m’abuse, il s’est un peu inspiré du commentaire que j’ai laissé sur la page Amazon consacrée au film…

    Je précise que l’image de la jaquette est celle de l’édition zone 1; celle de l’édition anglaise zone 2 est différente.

    Quant à The Tracker, je souscris également. En revanche, il me semble qu’il n’est disponible qu’en zone 1.

Laisser un commentaire en réponse á Francesca la Nomada

(Seuls les messages ayant attrait aux DVD - thème de ce blog - seront publiés.)