Les Etats-Unis avant la France !!

19 avril 2012 par - DVD

Les USA et Criterion rendent un hommage à un cinéaste francais majeur, Jean Grémillon, avec ce coffret. L’oeuvre de Grémillon était jusqu’à ces derniers mois, peu diffusée en DVD. Il y avait une fort belle édition de REMORQUES chez MK2, dans une fort belle copie et L’ÉTRANGE MADAME X chez René Chateau. Ces derniers mois, Gaumont a sorti DAINAH LA METISSE et L’AMOUR D’UNE FEMME, deux films majeurs. Mais en regroupant les trois films tournés sous l’Occupation, Criterion accomplit un travail éditorial très en avance sur la France.

Commentaires (22)

 

  1. richard dit :

    je viens d’acheter un superbe coffret de Mankiewicz qui regroupe trois de ces films majeurs à savoir …
    Le chateau du dragon , chaines conjugales , et l’affaire cicéron …avec en bonus des documentaires inédits pour chaque film et des commentaires dont ceux de Jean Douchet éminent rescapé de la nouvelle vague que j’ai rencontré à l’occasion de la projection de PARIS VU PAR ….( Chabrol ,Douchet , Rohmer , Pollet …) et qui nous entre autre parlé des débuts des cahiers du cinéma ….Merci à CARLOTTA qui ressort des petits bijoux injustement oubliés .

  2. Ludo70 dit :

    Dans le même ordre d’idée me semble-t-il, on pourrait citer « Les misérables » de Bernard, trilogie inexistante en France mais éditée en coffret par Criterion.
    J’ai d’ailleurs une question pour les familiers de cet éditeur : peut-on voir les films sans les sous-titres anglais ?
    Par avance merci.
    NB : Monsieur TAVERNIER, je découvre à l’instant ce blog, et j’en suis très heureux !

    • Bertrand Tavernier dit :

      A LUDO 70
      Oui je les ai vus sans sous titres anglais contrairement à des dvd espagnols de Preminger

    • Nemo dit :

      chez Criterion on peut effectivement regarder les films sans les sous titres. ces même sous titres étant tout même indispensables lorsque l’on visionne les films de Bergman, Kurosawa par exemple.

  3. Jerome Soulet dit :

    Je confirme Pattes blanches en décembre 2012 dans la petite collection rouge, et dans une copie très correcte.

  4. Ballantrae dit :

    Espérons qu’à partir du 6 mai, Sarkozy ait enfin tout son temps pour découvrir toutes les oeuvres dont lui ont parlé ses conseillers que ce soit en cinéma ou en littérature (notamment les Rougon Macquart…qu’il a lus en une nuit selon une gazette!!!quel homme!!!)

  5. Ballantrae dit :

    Bon complément que votre petite chronique Grémillon fort bienvenue car ce cinéaste ne semble pas intéresser les éditeurs français…tout comme Gance par exemple.J’attends un coffret Franju avec les courts et moyens aussi!
    Aucun rapport: je confirme après le Carlos d’Assayas qu’un cinéaste peu apprécié peut faire l’objet d’une révision à l’occasion d’un film après avoir vu Les adieux à la reine de B Jacquot. Tout y est abouti, intelligent, beau et fort. Plus trace de la sophistication un brin compassée de certains Jacquot tels Les mendiants ou Les ailes de la colombe ni des scénariis un peu creux de La fille seule ou de La désenchantée.Je comprends la couv de Positif!!!

  6. Marc Salomon dit :

    Quand on pense que c’est chez Criterion que l’on trouve deux superbes copies du Journal d’un curé de campagne et du Mépris (Contempt)…

  7. Sylvain Blanchard dit :

    J’apprends avec tristesse la mort de Levon Helm, inoubliable Général John Bell Hood dans votre film « Dans La Brume Electrique » mais également Grand musicien dans le mythique groupe The Band…

  8. Desages André dit :

    A noter que 2 des 3 films (Le Ciel est à Vous + Lumière d’Eté) n’ont pas trouvé d’éditeurs en zone 2 ! Et comme il s’agit de 2 films majeurs d’un cinéaste majeur, on est (soyons simpa) assez stupéfait ! J’ai revu pour la 3 ou 4ème fois LUMIERE D’ETE récemment lors de son passage sur FR3 au cinéma de minuit. C’est un film imparfait car le monde de Prévert se marie assez mal avec celui de Grémillon, mais c’est un film très attachant.
    Je profite de ce post pour signaler que les différents candidats à la présidence se sont livrés à la question traditionnelle sur leurs 5 films préférés. Notons que Dupont-Aignan à citer deux films de Bertrand Tavernier (La Vie et Rien d’Autre + Que la Fête Commence). Je doute néanmoins que son bon goût en matière cinématographique soit suffisant dans quelques jours !

    • Ballantrae dit :

      M’ouais…et si l’on suppose que ce sont leurs vrais goûts ( je doute que le président sortant/sorti soit vraiment le fan de Pasolini, Eisenstein ou Ordet de Dreyer qu’il prétend être pour ne prendre que l’exemple le plus grossier, le plus grotesque!!!qu’il avoue éhontément son amour des oeuvres où joue son ami Clavier et qu’il foute la paix à de grands cinéastes qui ne lui ont rien fait!)quid de l’intérêt de ces confessions en matière de projet politique!?!
      Par ailleurs, même si ce n’est vraiment pas ma tasse de thé, Dupont Aignan n’est pas le pire sur la partie droite de l’échiquier politique…et il a bien raison de citer ces deux chefs d’oeuvre de Bertrand!

      • georgien dit :

        Je ne suis pas sur que le candidat-président ait cité Pasolini,en fait il a parlé de Bergman,Dreyer(surtout)
        et Eisenstein; bref,tel l’autodidacte de La Nausée,il devrait
        bientot arriver à la lettre F,il aura alors le choix entre Fellini et Flaherty….Tout à fait d’accord avec vous
        sur la « sincérité » de cette conversion au cinéma…

        • Ballantrae dit :

          Si, si il avait cité PPP face à un étudiant en cinéma et avis même lancé le titre Théorème…là cela devient très drôle!Ou débile…enfin , qu’il en soit fini de ces sinistres pitreries!!!

        • krim dit :

          Pour être même plus précis le candidat président a révélé que son film favori etait ‘ To be or Not To Be ‘ de Lubitsch.
          Je suis, tout commme Ballantrae, très surpris des (bons) goûts du président en matière de cinéma mais il est possible qu’il ait enfin découvert un autre cinéma.

          J’ai de gros doutes mais on ne sait jamais comment le statut de président peut changer un homme.

          A bientôt

          Amicalement

          Krim

  9. Damien DOUSSIN dit :

    Sur les trois films proposés par critérion, je n’ai vu que REMORQUES et LUMIERE D’ETE.
    Ce dernier a été diffusé par Patrick Brion assez récemment. Lourcelles a raison de mentionner son côté original et en parti inégal dû à la différence de point de vue entre certains choix de Grémillon et ceux de Prévert. On passe d’un certains réalisme et d’une certaine sobriété (par exemple dans les scènes de la mine) à des scènes plus « artificielles » et poétiques (la longue scène du bal et les scènes finales). celà se retrouve aussi dans le jeu des acteurs : Brasseur jouant par exemple un personnage beaucoup plus « baroque » que les autres (choix de Prévert apparemment). Le film souffre donc quelque peu de ces deux visions qui ne se lient jamais réellement (d’après Lourcelles, Grémillon et Prévert ont d’ailleurs été en conflit sur ce film). A signaler que la copie est très bonne avec un noir-et-blanc tirant curieusement sur des nuances sépia… Un film rare à découvrir.

    • Bertrand Tavernier dit :

      A Damien Doussin
      Il y avait un très beau dvd de REMORQUES chez MK 2 et on doit le trouver. J’insiste encore sur DAINAH LA METISSE, L’AMOUR D’UNE FEMME et aussi L’ÉTRANGE MADAME X pour voir ce que Gremillon fait d’une commande pour un producteur sans exigences. Gaumont annonce bientôt PATTES BLANCHES

      • Martin-Brady dit :

        c’est merveilleux si on a Pattes Blanches (le 1er rôle de Michel Bouquet! enfin presque) il manquera plus grand chose. Je crois avoir lu que Lumière d’Eté devrait sortir en zone 2 Fr, ce serait la belle copie restaurée qu’on a eu au CDM de Brion sur la 3.
        Rien à voir: à propos du cinéma de minuit, demain après l’interminable soirée électorale, La Proie de Siodmak, chef d’oeuvre.

      • Marc Salomon dit :

        On apprécie d’autant plus l’édition des DVD des films de Jean Grémillon qu’ils expriment souvent la meilleure part du talent discret et efficace de ses opérateurs : Georges Périnal, Philippe Agostini et surtout Louis Page.

  10. Phildesfr dit :

    Les éditeurs français ont décidément beaucoup de retard sur Criterion pour une grande partie du cinema français.
    Il faut souvent attendre des mois, voire des années avant que Gaumont, Pathé, Carlotta ou autres ne proposent des éditions françaises comparables à Criterion, comme pour « Les enfants du paradis », les grands Clouzot, etc.
    Et toujours pas d’éditions françaises en vues pour « Les Misérables » de Raymond Bernard, « Z » de Costa-Gavras, alors que Criterion les propose depuis longtemps.
    Peut-être que le lecteur blu-ray dézonable de la Freebox fera accéder un nouveau public à ces excellentes éditions américaines.

    • Ludo70 dit :

      A Phildesfr : interview dans Les Cahiers de ce mois-ci (mai)du directeur de la vidéo de Gaumont, qui évoque la sortie cette année d’un coffret Raymond Bernard. A suivre…

Laisser un commentaire

(Seuls les messages ayant attrait aux DVD - thème de ce blog - seront publiés.)